Ne renoncez plus à une mission faute de statut : devenez porté salarié sous 48 heures !

L’opportunité de décrocher une mission pour lancer son activité ne doit pas être freinée par l’absence de statut juridique ! Un client se présente ? Le portage salarial permet aux futurs entrepreneurs de bénéficier d’un cadre juridique leur permettant de débuter quasi immédiatement une mission.

Pourquoi choisir le portage salarial ?

A mi-chemin entre l’entrepreneuriat et le salariat, le portage salarial conjugue les avantages des deux ! Il permet à un porteur de projet de tester ou lancer son activité en toute autonomie. L’indépendant en portage salarial est libre de choisir ses clients, de définir ses tarifs et de planifier son temps de travail. Grâce au statut protecteur du portage salarial, il bénéficie des mêmes droits sociaux que les salariés : assurance maladie, accident, maternité, paternité, prévoyance, retraite et retraite complémentaire, indemnités de chômage en fonction du temps de travail réalisé.

A qui s’adresse le portage salarial ?

Le portage salarial est adapté à tous les professionnels exerçant un métier dans le domaine des prestations intellectuelles : consultants en informatique, en ressources humaines, conseils en marketing, logistique, ingénierie, développement commercial, urbanistes, formateurs, interprètes, traducteurs, créatifs…

Des professionnels de tout âge choisissent d’être hébergé par une société de portage salarial pour créer leur propre activité. Le statut est ainsi adapté aussi bien aux juniors, qu’aux séniors qui souhaitent compléter les revenus de leur retraite, aux anciens chefs d’entreprise, aux micro-entrepreneurs qui ne veulent pas être limités par un CA, aux salariés qui optent pour une activité complémentaire.

Le statut le plus rapide à mettre en œuvre

Un professionnel qui choisit le statut du portage salarial est en règle sous 48h. Sa société de portage prend en charge les déclarations fiscales à l’URSSAF et les déclarations sociales nécessaires pour démarrer au plus vite son activité. La procédure est très rapide : le futur porté a une mission en vue ? Il signe son contrat de portage avec la société de son choix. Il rédige selon les modèles qui lui sont fournis son contrat de prestations ou son devis qui sera signé par lui-même, son client et la société qui l’héberge.

Sous 48 heures, il peut commencer sa mission avec toutes les garanties à faire valoir auprès de son client : responsabilité civile professionnelle, statut reconnu et fiable, droits sociaux acquis via sa société de portage.

Un statut sans contraintes chez MISSIONS-CADRES

MISSIONS-CADRES ne prélève aucun frais d’inscription ni de sortie du statut. Le portage salarial peut ainsi être utilisé pour une mission spécifique ou pour une activité régulière en free-lance. Certains portés font ainsi toute leur carrière en portage salarial, d’autres complètent les revenus de leur poste salarié en acceptant des missions irrégulières.

Une rémunération dès la fin de la première mission chez MISSIONS-CADRES

A la fin de sa première mission, le porté établit sa facture qui est gérée par sa société. MISSIONS-CADRES pratique dans certaines conditions l’avance de rémunération. Les portés n’attendent pas le paiement de la facture par le client pour être rémunérés, ce qui stabilise leur trésorerie, contrairement au micro-entrepreneur.

Le portage salarial sécurise les clients

Les acheteurs en prestations intellectuelles ont plusieurs craintes lorsqu’ils sous-traitent un projet : le délit de marchandage, les risques fiscaux, la requalification en salariat, le prêt de main d’œuvre illicite. Le portage salarial est un statut de plus en plus connu par les acheteurs. Ils savent que l’ensemble de ces risques sont levés lorsqu’ils confient une mission à un prestataire porté.

De plus, les profils des prestataires en portage salarial sont en général à haute valeur ajoutée.

Un statut réglementé par une convention collective

La règlementation du portage salarial a connu plusieurs phases depuis son introduction en France dans les années 90. D’abord juridiquement reconnu en 2008, il fait l’objet d’une ordonnance en 2015. Depuis 2017, le statut est encadré par la convention collective de la branche des salariés du portage salarial.

Téléchargez la convention collective du portage salarial ici


Pour en savoir plus, contactez-nous au 04 50 36 70 97.


© Illustration : Brad Pict - Fotolia

 

Retour